InternationalSport

Sadi critiqué par son prédécesseur, une grosse polémique éclate en Algérie !

[ad_1]

En marge de l’Assemblée générale annuelle de la Fédération algérienne de football (FAF), le président Walid Sadi a été vivement critiqué par son prédécesseur, Amara Charef-Eddine.

Ce samedi, la FAF a tenu son assemblée générale annuelle où plusieurs points étaient à l’ordre du jour, notamment le bilan financier de l’instance, l’élimination de l’USM Alger de la Coupe de la CAF dans l’affaire RS Berkane, la rencontre avec le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, et les prochaines échéances de l’équipe nationale. Il y a également eu des discussions sur la douloureuse élimination dès le premier tour de la CAN 2023.

En marge de cette assemblée, l’ex-président Charef-Eddine Amara (2021-2022) a vivement critiqué l’actuel président de la FAF, Walid Sadi, sur sa page officielle Facebook avec un message acerbe : « Pas de gloire quand on détruit« . Selon les informations de La Gazette du Fennec, l’homme d’affaires s’est vu interdire l’accès à l’assemblée, ce qui a provoqué sa colère.

FAF : Sadi critiqué par son prédécesseur, une grosse polémique éclate en Algérie !

Accusé de manquer à ses promesses

Un autre exclu, mais plus discret, est Djahid Zefizef. Ayant démissionné de son poste à la mi-juillet 2023, il a été écarté sous prétexte que sa démission le disqualifiait d’office pour l’AG. Un énorme camouflet pour le sexagénaire et pour Amara, tous deux présents l’an dernier lors de l’intronisation de Sadi. Reste à savoir si leur exclusion pourrait remettre en cause la validité de cette AG.

[totalpoll id= »794558″]

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *