à la uneCamerounSociété

Fécafoot: Voici comment Eto’o demande à Banlock de restituer la clé de son bureau et les matériels de travail

• Le SG de la Fécafoot a démissionné hier mercredi

• Il a écrit une lettre dans laquelle il dénonce les dérives de Samuel Eto’o

• Le président de la Fécafoot lui répond par l’intermédiaire de la justice

Quelques heures après sa démission, Didier Banlock, ancien secrétaire Général recoit une lettre officielle de la Fécafoot.

Dans la lettre envoyée par un huissier, il est demandé à Didier Banlock de restituer les clés de son bureau et le matériel de travail appartenant à la Fécafoot.

Dans la lettre, l’huissier de justice fait remarquer à Banlock qu’il a « volontairement fermé le bureau qu’il occupait jusque là au siège de la Fécafoot » et est « parti aussi avec le véhicule de fonction qui lui avait été remis ».

« Cette situation est de nature à paralyser les activités de la Fédération. Il est urgent que les matériels de la Fécafoot qu’il détient soient remis, et qu’un inventaire contradictoire du bureau qu’il utilisait soit réalisé », écrit l’huissier dans la lettre envoyée au SG démissionnaire de la Fécafoot.

Dans sa lettre de démission dont CamerounWeb s’est procuré copie, Banlock Benjamin explique sa décision le management d’Eto’o qui lui cause problème.

« Je crois toujours que cela est possible mais l’état des lieux de notre management et de notre gouvernance m’amène à en douter fortement au regard des évènements qui se succèdent, des faits divers qui se multiplient et de l’actualité qui donne à voir sans aucun doute, que la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) n’est pas en phase avec le projet qui vous a porté à la tête de cette fédération », a-t-il déclaré.

Avant sa démission, de graves accusations de malversations financières ont été porté contre Banlock Benjamin. Plusieurs acteurs du football s’attendaient à son licenciement du staff de la Fecafoot.

CamerounWeb vous propose l’intégralité de la lettre de démission de Banlock Benjamin

Monsieur le Président,
A vos côtés depuis votre campagne électorale puis en tant que collaborateur, j’ai cru et j’ai œuvré, le peu de temps qu’il m’a été donné de le faire, à assumer des responsabilités compatibles avec le projet pour lequel vous m’avez fait confiance en me proposant de vous accompagner.

Je suis fondé à penser que le Football Camerounais ne retrouvera sa grandeur que si de grands Hommes qui portent de grandes idées, agissent avec grandeur dans un environnement qui permet l’élévation et le progrès, en d’autres termes, la réalisation de grands desseins. Je crois toujours que cela est possible mais l’état des lieux de notre management et de notre gouvernance m’amène à en douter fortement au regard des évènements qui se succèdent, des faits divers qui se multiplient et de l’actualité qui donne à voir sans aucun doute, que la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) n’est pas en phase avec le projet qui vous a porté à la tête de cette fédération.

Pour ma part et très humblement, une administration de progrès à la FECAFOOT ne peut se réduire à la « danseuse du Président  » qui semble être votre seule volonté. Les textes, les bonnes pratiques managériales et de gouvernance, les objectifs des projets fédéraux et les résultats doivent motiver les décisions, justifier les postures, les choix et les engagements.

Du fait de ne pouvoir travailler dans un environnement propice à l’atteinte de ce niveau de performance pour redonner au Football Camerounais toute sa grandeur, il me semble qu’il est de mon devoir de vous remercier ainsi que le Comité Exécutif de la FECAFOOT pour la confiance placée en ma modeste personne et à laquelle j’ai décidé de renoncer. Je vous souhaite bonne Continuation et plein succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *