23 juillet 2024
Récents :
à la uneCameroun

Fou furieux, Samuel Eto’o chasse le sélectionneur avant même qu’il ne dirige son premier match

[ad_1]

Le Cameroun est plongé dans une crise sportive sans précédente, accentuée désormais avec l’annonce de la suspension du sélectionneur, Marc Brys, par la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), présidée par Samuel Eto’o.

L’histoire commence le 9 avril dernier, lorsque le ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, nomme Marc Brys pour remplacer Rigobert Song, non reconduit après l’élimination de la sélection camerounaise en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations face au Nigeria. Samuel Eto’o, désavoué, avait qualifié cette nomination d’« illégale » et avait même zappé la cérémonie de présentation de son sélectionneur.

Malgré cela, Eto’o s’était finalement rétracté à accepter l’arrivée du technicien belge de 62 . Seuleement, le bras de fer s’est poursuivi pour la mise en place du staff technique : l’un imposé par le gouvernement (avec Joachim Mununga, François Omam Biyick, Ahu Bessong), l’autre par la Fédération camerounaise (Ndtoungou Mpile, David Pagou, Carlos Kameni, Benoit Angbwa).

Ce mardi 21 mai, la chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique camerounais (CNOSC) a décidé de suspendre les nominations effectuées par Samuel Eto’o. La Fecafoot a aussitôt contre-attaqué en annonçant le départ du sélectionneur avant même qu’il ne dirige un match.

«La conséquence immédiate de ces décisions prises en violation de toutes les dispositions légales et réglementaires est la suspension avec effet immédiat du staff des Lions Indomptables, avec à sa tête Monsieur Marc Brys, entraîneur-sélectionneur », a indiqué la super star dans un communiqué consulté par 237actu.com.

La Fecafoot se réserve également le droit de transmettre à la FIFA ces décisions qui constituent un frein au processus de préparation des prochains rendez-vous sportifs. Le Comité d’Urgence de la Fecafoot va se réunir sans délai pour donner une suite appropriée à ces actes.

Suite à cette décision de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du CNOSC de suspendre le staff technique des Lions indomptables nommé par la FECAFOOT, la FIFA a aussitôt retiré le nom de Marc Brys de ses plateformes digitales.

Le plus grand flou demeure sur l’identité du staff qui dirigera les matchs face au Cap Vert (8 juin) et l’Angola (le 11) lors des qualifications pour la Coupe du monde 2026.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *