23 juillet 2024
Récents :
InternationalSociété

Le candidat Mouhamed Ben Diop déjà interpellé pour les urgences de l’heure

[ad_1]

Candidat à la Présidentielle 2024, Mouhamed Ben Diop portera l’espoir, à l’instar de plusieurs jeunes, de celui de Sekou Coly. Ce citoyen sénégalais s’est fendu d’une lettre pour signifier ses attentes si toutefois le leader de Pass-Pass devenait président de la République.

In extenso, la missive de Sekou Coly :

→ A LIRE AUSSI : Présidentielle 2024 : Serigne Sidy Mbacké « Alkhourane » désigne Mouhamed Ben Diop (photos)

« Mon cher ami, bonjour.

C’est toujours un plaisir, un grand plaisir pour moi d’entendre parler de vous à travers les médias, les réseaux sociaux, ou encore par nos responsables politiques à Abéné, Santhiaba, Koudioubé, Kabadio, etc.

→ A LIRE AUSSI : Mouhamed Ben Diop, candidat à la Présidentielle : « Sur le plan agricole, le Sénégal peut devenir indépendant en 6 mois »

J’ai entendu vos collègues de parti vanter vos qualités, des qualités qui rassurent : homme intelligent, intègre, visionnaire, travailleur, ambitieux, sentimental, dévoué, sincère, pragmatique, pieux, pour n’en citer que quelques-unes.

Monsieur le Président, j’ai suivi de près, et continue de suivre à travers divers supports, vos ambitions pour notre Sénégal. L’admiration que suscitent vos qualités d’homme engagé, patriotique, de conviction, et de paroles respectées, me réconforte.

→ A LIRE AUSSI : Présidentielle : Selon le candidat Mouhamed Ben Diop, « le ministre de l’Intérieur devra être équidistant »

Vous avez consenti d’énormes efforts pour devenir ce que vous êtes aujourd’hui. Dans vos discours envers nous, vos collègues de parti (PASSE-PASSE), je perçois une certaine considération, un respect irréprochable que vous avez dans le cœur.

Cela témoigne du niveau d’éducation que vos parents vous ont inculqué. Je vous connais depuis peu, mais je vous classe d’ores et déjà parmi ces rares cadres sénégalais qui ne se contentent pas de gérer les affaires pour leur propre profit, mais qui s’efforcent plutôt d’inviter ceux moins susceptibles d’améliorer les biens et les services de l’État qui leur sont confiés.

Au fil du temps, j’ai commencé à appréhender vos capacités intellectuelles et votre détermination à développer le SÉNÉGAL. Je suis persuadé et rassuré que, avec l’aide du Tout-Puissant DIEU, vous atteindrez vos objectifs.

Monsieur le Secrétaire Général National de Passe Passe, votre engagement et votre détermination à relever ce défi sont connus de tous. La modestie, la gentillesse, l’amour pour le prochain semblent être votre créneau.

Permettez-moi de remercier et d’encourager vos proches collaborateurs, dont je fais partie, qui travaillent nuit et jour pour mettre en place des stratégies visant à vous conduire au Palais Présidentiel le soir du 25 Février 2024.

Mon cher ami, puisque c’est une lettre d’ami que vous lisez, sachez que le politicien ou l’homme politique est un soldat ou le porte-parole du peuple. J’espère que vous comprenez la signification de ces mots : soldat et porte-parole. Félicitations.

Les politiciens ont souvent tendance à fermer les yeux et à se boucher les oreilles face aux erreurs de pensée, d’expression et d’actes. La politique est un chemin semé d’embûches, où le bonheur et le malheur se disputent. Efforcez-vous, Monsieur le Président (mon cher ami), de faire la part des choses et de rechercher ce qui semble être le meilleur pour notre pays :

La paix
L’harmonie nationale
La solidarité
La lutte contre la pauvreté et la promotion du développement
Les relations entre gouvernants et gouvernés
Évitez les conflits d’intérêts et les affrontements qui ne génèrent que des conséquences néfastes.
Le pouvoir est fait pour servir et non pour se servir (il est éphémère). Avons-nous besoin de déplacer des montagnes pour trouver le bien ? Avons-nous besoin d’utiliser la force pour accéder au premier plan de la scène politique ? Ce sont des questions auxquelles chacun d’entre nous doit répondre.

Mon cher ami, Mohamed Ben Diop, choisissez la foi, la dignité, l’honneur, le courage, l’honnêteté, l’humilité, la rectitude dans le travail, le respect des autres, et l’amour pour la nation, si vous aspirez à être un bon dirigeant.

Évitez de privilégier les intérêts personnels, l’égoïsme, le matérialisme, et attachez-vous à rechercher le bien pour tous. L’enrichissement illicite, la corruption sous toutes ses formes, et l’absence d’amour pour la nation conduisent invariablement à l’échec, à des soulèvements populaires, à des conflits, et à des affrontements inutiles.

Monsieur le Président, cher ami, cultivez l’honneur et le courage dans le travail. Évitez les collaborateurs manipulateurs, les profiteurs, les délateurs, les voleurs, les corrupteurs et les corrompus, les indisciplinés, les insouciants, les égoïstes, les fraudeurs, pour espérer mener notre Sénégal, qui nous appartient à tous, vers un avenir prospère.

Sensibilisez les Sénégalais pendant la prochaine campagne électorale, afin de les orienter de manière intelligente et utile vers le travail après les élections. Je suis convaincu que vous, Mohamed Ben Diop, avez le potentiel pour changer la donne le soir du 25 Février 2024, et nous, militants, le souhaitons sincèrement.

Je suis persuadé qu’il n’est pas trop tard pour agir, mais il faut agir rapidement. Travaillons, travaillons encore, travaillons ensemble. Le destin nous attend au bout du fil.

Ce n’est pas la politique politicienne qui fera émerger un pays. Cherchez plutôt à former des cadres en investissant dans l’éducation, la santé et la création d’emplois.

Levons-nous pour bâtir un Sénégal nouveau et bien structuré.

AVEC VOUS, CHER AMI MOHAMED BEN DIOP, L’ESPOIR EST NÉ.

SALUT, FRÈRE.

Sekou COLY »

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *