23 juillet 2024
Récents :
à la uneCameroun

Signature d’un mémorandum pour la construction d’un second pont sur le fleuve Bénoué à Garoua

[ad_1]

Le 16 mai 2024, un mémorandum d’entente crucial a été signé pour la construction d’un second pont sur le fleuve Bénoué, visant à améliorer les infrastructures de la ville de Garoua.

Cet accord a été paraphé par le ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, et le mandataire du groupement Levantina Ingeniera Y Construccion S.L. et TECOPY-LIC, Juan José Guijarbo Blasco.

Ce projet ambitieux, estimé à 162 848 375 963 FCFA HTVA, prévoit la réalisation d’un pont en béton précontraint par post-tension. Ce nouvel ouvrage, construit par encorbellements successifs, s’étendra sur une longueur de 550 mètres linéaires. Il comportera deux travées de rive de 2 x 87,5 mètres et trois travées intérieures de 3 x 125 mètres. Le tablier du pont aura une double largeur de 2 x 14,50 mètres, supportant une chaussée de 2 x 3 voies de 3,50 mètres, ainsi que deux trottoirs et deux pistes cyclables de 2 mètres de large.

En plus du pont, le projet inclut des voies d’accès composées de deux chaussées unidirectionnelles de 2 x 2 voies, extensibles à 2 x 3 voies. La première phase des travaux routiers sera suivie d’une seconde phase comprenant la construction d’une voie de contournement pour la ville de Garoua.

L’ensemble du projet couvrira une distance allant du point kilométrique (PK) 00+000 au PK 11+700. Il comprend un pont en béton précontraint de 550 mètres de long avec 2 x 3 voies de chaussée, une voie portée de 2 x 2 voies extensible en 2 x 3 voies sur 11,7 km, incluant 2 carrefours giratoires, 2 passages supérieurs, 3 passages inférieurs et le raccordement à la rocade existante de Garoua sur 2,5 km.

Ce mémorandum d’entente marque une étape importante dans la maturation du projet, fruit d’un processus d’échanges entre l’État du Cameroun et le Royaume d’Espagne, représenté par le premier secrétaire de l’Ambassadeur accrédité au Cameroun.

Le ministre des Travaux Publics a souligné l’engagement de l’État du Cameroun à financer ce projet en partenariat avec la DEUTSCHE BANK SAE. Le mandataire du groupe a également présenté le rétroplanning de mise en œuvre du projet, indiquant que les démarches relatives à la déclaration d’utilité publique des emprises sont bien avancées.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *