à la uneCameroun

Top 15 des entreprises au Cameroun en 2022 : Société Générale en tête, Sonara résiste malgré les défis

[ad_1]

L’Institut national de la statistique (INS) a publié son rapport annuel sur l’étude économique et financière des entreprises au Cameroun en 2022, mettant en lumière les performances des entreprises du pays.

Le chiffre d’affaires total des 15 principales entreprises s’élève à 5 091,1 milliards de Fcfa, représentant 39,5% du chiffre d’affaires global des entreprises modernes pour la période sous revue.

Évolution positive du chiffre d’affaires

Comparé à l’année précédente, le chiffre d’affaires a enregistré une hausse significative de 33,1%, passant de 3 823,1 milliards de Fcfa en 2021 à 5 091,1 milliards de Fcfa en 2022. Cette croissance est attribuée aux secteurs du commerce de gros et de détail, de la réparation automobile, de l’extraction des hydrocarbures, et des activités d’information et de communication.

Le Top 10 dominé par des filiales étrangères

Le classement des dix premières entreprises est largement dominé par des filiales d’entreprises étrangères opérant au Cameroun. Société Générale Cameroun, filiale du groupe bancaire français, se positionne en tête avec une croissance de 44% de son chiffre d’affaires. Total Cameroun, filiale du groupe pétrolier français, enregistre la plus forte progression avec une augmentation de 17,6%, le propulsant à la troisième place.

La résilience de Sonara et la performance de Tradex et Congelcam

Malgré une évolution négative de -17,2% de son chiffre d’affaires, la Société nationale de raffinage (Sonara) conserve une place de choix dans le Top 5 des entreprises, soulignant sa résilience malgré les défis auxquels elle fait face. Les entreprises camerounaises telles que Tradex et Congelcam font également leur marque, avec Tradex enregistrant une croissance de 30,5% et Congelcam, spécialisée dans le secteur de la pêche, affichant une évolution positive de 9,2%.

Des défis persistants malgré la croissance du chiffre d’affaires

Bien que la croissance du chiffre d’affaires soit un signe positif pour l’économie, le rapport met en lumière les défis persistants, y compris les inégalités sectorielles et la forte dépendance des entreprises étrangères dans le classement. La diversification économique et le soutien aux entreprises locales restent des enjeux clés pour assurer une croissance durable et équilibrée au Cameroun.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *